Et voilà...

Nous avions laissé nos deux valeureux héros déambuler de nuit dans les rues de Vienne. On ne s'est pas perdu et tout s'est bien passé. On a même ramassé une affiche du World Press au passage sur une grille de chantier (chut !).
J'avais une impression étrange dans les rues : un manque de dépaysement en fait... Un peu l'impression d'être à Paris, avec toutes ces façades classiques, et puis... aussi celle de ne pas être ailleurs, mais c'est vrai qu'on n'avait pas changé de pays ! Donc, ce qui étonne d'habitude : les boîtes à lettre, les journaux etc..., était... comme à la maison, à Innsbruck. Sinon, tout est beaucoup plus pompeux qu'à Paris. Louis XIV et Napoléon sont des minus (pardon, des mini) à côté de la folie de grandeur des Habsbourg (faut dire qu'ils avaient les moyens aussi !). Imaginez donc ! Et donc, partout des globes terrestres, des croix, de l'or...
Sinon, le métro ressemble un peu à celui de Barcelone, pour ceux qui connaissent. Un mix entre le métro et le RER parisiens, en beaucoup plus propres et les tags en moins (ah la la! mais où est l'art !). Surprenant aussi : des ponks qui attendent le bonhomme vert pour traverser, ou qui musellent leur chien pour monter dans le métro, ou qui font la queue au Bankomat. Ah ! civilisation, quand tu nous tiens ! Et aussi, des magazines (enfin, aussi des catalogues), dans les rames de métro, que l'on peut lire, puis raccrocher quand on descend.
Où en étions-nous ? Ah oui... Dimanche matin. Après un petit déjeuner somptueux, un peu de marche direction le World Press Photo http://www.worldpressphoto.nl/ Exposition des lauréats du plus prestigieux concours de photo de presse. Toujours des photos aussi belles que terribles... Elles étaient exposées derrière un magasin Leica à la vitrine alléchante pour les amateurs, dans un local assez extraordinaire : une salle entièrement dédiée à la photo avec un petit bar, une bibliothèque pour lire en sirotant son café ou sa bière, et une exposition impressionnante d'anciens appareils photos, 100 à 200 pièces je dirais. http://www.westlicht.com/index.php?id=12881&lang=default
Nous sommes ensuite retournés dans le centre pour nous sustenter un peu, puis direction les bords du Danube (Alte Danau, Neue Danau et Danau tout court...). Le fleuve ancien, avec ses bords herbeux, les cygnes et les cabanes pour se baigner n'est pas très loin du canal moderne, tracé au cordeau, où passent les convois de péniches. Entre les deux, le site de l'ONU, avec des immeubles ultra-modernes, et beaux ! Aussi incroyable que cela puisse paraître... L'Autriche est un pays qui fait de beaux immeubles modernes !
Et comme c'était le soir de notre anniversaire, on s'est un peu lâché au resto le soir. Si vous avez l'occasion, la bouffe hongroise, c'est vraiment top ! J'ai mangé un excellent goulash de boeuf (mais vraiment excellent, très fin) et mon chéri un poulet au paprika. Dessert, digestif et zouh ! au dodo ! Entre temps, nous avions changé de logement, pour une pension, très agréable http://www.pensionkraml.at/HTM/francstart.html
Et lundi matin, avant de reprendre le train, nous sommes allés voir un immeuble assez délirant, pas droit du tout... Pas penché comme la tour de Pise, mais comme cassé en deux, et bien sûr, qui tient debout ;) Station Gasometer, pour les petits malins qui se baladeraient dans le coin.
Et pour finir, cerise sur le gâteau ! Un peu de métro puis de marche dans un bois (genre Bois de Vincennes) puis le long d'un canal, pour arriver à la très connue Hundertwasser Haus http://www1.kunsthauswien.com/deutsch/hwh.htm Un bâtiment délirant, qui est aussi un HLM, tout en courbes et en couleurs. Un paradis pour les yeux et un régal pour les photographes (ou l'inverse !). Et pour rester sur une tonalité viennoise, un dernier café à la Kunsthaus, à quelques centaines de mètres de là, un café génialissime. Même le sol n'est pas droit ! Et il faut absolument visiter les toilettes, si si, promis ! http://www1.kunsthauswien.com/english/khw.htm

Bon.... j'arrête de vous faire baver...