Bon d'accord, c'est pas très romantique comme titre. Et alors !
Pour le récit de cette deuxième journée enchanteresse : http://lacantinedagnes.canalblog.com/archives/2006/12/12/index.html

Nous disions donc... La lagune, plus précisément le Canale Colambola, au petit jour, depuis le Fondamenta di San Giobbe (Cannaregio).

Agnes_Venise_2_08

Balade dans Cannaregio

Agnes_Venise_2_09

Le bout du canal (Ponte Moro ?)

Agnes_Venise_2_10

Gratte-ciel du guetto juif. Ces maisons peuvent faire jusqu'à sept étages (ce qui est exeptionnel pour l'époque et témoigne de "l'entassement" des Juifs de Venise dans un espace très réduit).

Agnes_Venise_2_35

Campo del Ghetto Nuovo

Agnes_Venise_2_36

Batobus (station Gublie, sur le Canale di Cannaregio)

Agnes_Venise_2_13

Et pour reprendre des forces avant l'après-midi : la pizza de la mort (Campo Santa Margherita : le retour aux quartiers touristiques, après Dorsoduro) !

Agnes_Venise_2_40

Ponte dell'Academia sur le Grand Canal, qui ne porte que trois ponts : Rialto, dei Scalzi et Academia.

Agnes_Venise_2_20

et fin d'après-midi sur le quai qui borde la Place Saint-Marc (quand je vous disais surexposition...)

Agnes_Venise_2_22

Pour finir cette journée bien remplie, il faut savoir que le 8 décembre était férié, en Autriche, comme en Italie. Mais c'est surtout un jour mémorable, dont les photos compromettantes qui suivent font mémoire. Si, si, on a goûté l'eau ! Même pas froide, il paraît.

Agnes_Venise_2_24

Très pratique, tous ces puits.

Agnes_Venise_2_25