Puisqu'on me réclame des recettes de légumes, en voici deux pour le prix d'une. Je vous préviens, c'est de la grande cuisine ! ;)

Carottes à la crème
Eplucher les carottes et les couper en fins bâtonnets.
Dans une cocotte, mettre un peu d'huile d'olive au fond. Ajouter les carottes (artistiquement, s'il vous plaît !) et quelques gousses d'ail coupées en quatre (sans le germe). Saupoudrer d'herbes de provence, sel, poivre du moulin. Ajouter un verre d'eau.
Laisser cuire le temps nécessaire (ça dépend de la cocotte et de la taille des carottes).
Napper de crème liquide avant de servir.

Salade de fenouil
Miam miam miam. J'adore ce légume. Cuit avec des carottes, c'est un délice tout en douceur. En salade, on peut le faire tout simplement avec huile d'olive, citron, sel, poivre et éventuellement persil frais.
Depuis peu je fais une autre version, un peu plus orientalisante :
Détailler le fenouil en morceaux. Ajouter dans le saladier des graines de sésame et des raisins secs. Préparer une sauce avec huile d'olive, citron, curry, sel, poivre. Et voilà... C'est tout simple, et tellement bon !

Et pour finir en beauté... je m'essaie à la farine de châtaignes, gentillement ramenée par les parents F (qui ont eu beaucoup de mal à en trouver).
Mon premier essai n'a pas été très concluant : souvenez-vous, c'était une tentative de soupe de châtaigne. Comme si la farine pouvait remplacer les châtaignes entières ! Le deuxième essai était bon, mais pas transcendant : des petits gâteaux au chocolat à l'orange à la farine de châtaigne.
Hier, j'ai donc tenté une recette corse tirée du Larousse des cuisines régionales (bouquin rigolo comme tout. C'est plus un livre d'ethnologie qu'un livre de cuisine. J'ai passé trois après-midis dessus, beaucoup appris, et peu ri, et copié quelques recettes que nous tenterons en fonction des arrivages du marché. Si c'est pas bien dit !). C'était plutôt pas mal, à mon sens. Pour être franche, j'ai trouvé ce dessert trop sucré. Mais en fait, le sucre cachait pour une fois l'amertume de la farine. Je n'ai plus qu'à essayer d'en introduire dans du pain, pour savoir si c'est encore amer avec ce type de préparation.

Flan à la châtaigne (pour 6)
Délayer 4 grosses cuillers à soupe de farine de châtaigne dans un peu de lait prélevé sur un litre.
Faire chauffer le reste du litre de lait avec 200 gr de sucre (je vous conseille une terrine ou une casserole à fond bien épais). A l'ébullition, ajouter la farine de châtaigne délayée, peu à peu et en mélangeant bien, pour éviter les grumeaux. Cuire ensuite 10 minutes à feu doux, en mélangeant sans arrêt (bien faire attention à ce que le fond n'attache pas). Ajouter ensuite (en remuant vivement) 4 oeufs battus en omelette. La recette disait d'ajouter un petit verre d'eau-de-vie de châtaigne, que bien sûr je n'avais pas. Peu importe. Et j'oubliais : un peu de sucre vanillé aussi (mon sucre est vanillé d'office, car j'y mets les gousses de vanille usagées).
Cuire ensuite à 220° pendant 25 minutes. Laisser refroidir. Démouler.