Nous quittons Torrey et continuons vers le Sud, par la route n°12. Le paysage est magnifique. Il y a de grands prés avec des barrières de rondins en quinconce. Les rivières étalent leurs méandres argentés au soleil. Nous franchissons ensuite un col à 9200 pieds (environ 3000 mètres). Les arbres poussent sans problème à cette altitude.

05_Dixie_National_Forest

La route nous offre une succession de paysages grandioses : panorama sur l'Aquarius Plateau, Escalante...

32_Escalante

Nous passons sur une crête incroyable. La route serpente, elle n'est pas assez large pour que deux véhicules se croisent et il y a le vide de chaque côté...
Nous redescendons. Escalante, Henrieville, Cannonville. Trous paumés au milieu de nulle part. Des vaches, des chevaux, des tracteurs, des barraques...
A Topic, nous trouvons un restaurant ouvert. La viande est excellente. Nous repartons avec une Bible mormone sous le bras (gratuite et en libre service à la caisse de l'épicerie). C'est très curieux comme texte ! D'ailleurs, dans les motels, on trouve la Bible Gédéon (comme dans tous les pays du monde) et la Bible mormone. La vente d'alcool est autorisée dans les restaurants si on a plus de 21 ans, en accompagnement d'un plat (bière ou vin). Il n'y a pas d'alcools forts et pas de "débits de boissons". La cuisine est excellente. A proximité de Bryce, nous avons dîné deux fois de suite à la même steakhouse (avec bibles en toutes les langues à la caisse, et vente de livres de cuisine mormone) : soupes, viandes, tartes. Sur les murs, d'énormes trophés de chasse (élans, cerfs, daims...). Pas très loin, un musée de la vie agricole.
Les systèmes d'arrosage des prés sont constitués de longs tuyaux montés sur roues. Les prés sont donc ronds ou parfaitement rectangulaires.

Encore quelques miles et nous arrivons enfin à Bryce Canyon, un autre parc national. http://www.nps.gov/brca/ Contrairement à son nom, il ne s'agit pas d'un canyon (donc d'un lit de rivière), mais d'un amphithéâtre gigantesque creusé par l'érosion difféntielle : l'action du froid (gel, dégel) et de la chaleur sur des roches de différente dureté.
Le décor est inimaginable : une forêt d'aiguilles blanches et oranges. Des "cheminées de fées" à perte de vue. C'est incroyable. Les aiguilles se découpent les unes sur les autres, ou sur le ciel : orange sur blanc, blanc sur orange...

Nous essayons successivement tous les points de vue de l'amphithéâtre. Le coucher de soleil est décevant, car le soleil était trop bas. Nous nous accordons la journée complète du lendemain sur place (avec un lever à 5h30 pour arriver avant le soleil). Ce n'est pas de trop pour explorer tous les points de vue et faire quelques balades dans le Canyon (cela vaut vraiment le coup d'y descendre : le point de vue est totalement différent, les sentiers sont très beaux, et il y règne un calme olympien). Il y a des oiseaux partout, et on chemine au milieu de leurs chants.

33_Bryce_Canyon

01_Bryce_Canyon

07_Bryce_Canyon

16_Bryce_Canyon

16_Bryce_Canyon

19_Bryce_Canyon

Dentelle de pierres

21_Bryce_Canyon

09_Bryce_Canyon

12_Bryce_Canyon

15_Bryce_Canyon__10_mars

Le (ou un des) corbeau(x) qui nous a poursuivi toute la journée, en s'aiguisant le bec. Ambiance hitchcockienne à souhait !

16_Bryce_Canyon

Nous avons aussi vu des Mule Deers et un chien de prairie. Les couchers de soleil et le lever sont... glaciaux. Nous avons tous les deux nos anoraks de ski et des polaires, le bonnet et les gants. Dans la journée, il fait vite chaud à marcher au soleil. Froid et soleil, le cocktail de la déshydratation ! L'eau est gelé, il y a de la neige à l'ombre. La nuit est exeptionnellement étoilée, très pure : nous sommes en altitude et il n'y a pratiquement aucune pollution lumineuse.