Le thème actuel au Kindergarten est celui de la forêt. Nous avions donc prévu une sortie pour aller ramasser des feuilles, mousses, pommes de pin, etc... Maintenant, c'est l'automne, donc le temps est froid et humide (d'ailleurs les sommets sont à nouveau blancs). Il y a donc eu une levée de boucliers des parents (ben quoi... depuis quand les Tyroliens craignent le froid ?), et nous avons annulé cette sortie. Hors, ce matin, tous les enfants, sans aucune exception, sont arrivés en bottes et cirés. Nous les avons donc emmenés voir les moutons chez les parents de Judith. Nous y étions déjà allés au printemps. Là, les brebis revenaient des alpages, avec les agneaux. Farouches au début, elles se sont vite laissées amaouder à grands renforts de pain dur. Et ce qui devait arriver arriva... Agnès, avec trois gamins dans les bras et deux accrochés aux jambes, s'est fait pincer par une brebis qui a confondu sa main avec une tranche de pain et a récolté une claque en retour (aucun animal blessé sur le tournage). Mais non, je vous jure, les moutons ne mangent pas les enfants, juste du pain. Vous ne risquez rien, c'est promis ! (à part de vous faire éborgner par la chèvre et de vous électrocuter sur la clôture (en fait, c'est Judith qui se prenait toujours le jus, car les gamins touchaient la clôture lorsque Judith les portaient par dessus, et donc le courant finissait son circuit sur elle...)

Je dois être bonne à manger, il faut croire. Un cygne au bois de Vincennes, un cheval bien des années plus tard, et maintenant un mouton... Si ça continue, je vais finir dans un loup à l'Alpenzoo le mois prochain, lors de notre prochaine sortie ! Ou alors, il faudra exposer mon corps aux aigles, comme le font les Tibétains, ou aux Condors comme dans les Andes. Allez savoir !!! Mais il me semble que ce type de funérailles est réservé à l'élite ;)