Deux petites recettes hyper simples : il n'y a rien à faire ou presque, à part attendre !

Gigot de sept heures
:

Dans une cocotte en fonte huilée, déposer le gigot, les gousses de deux ou trois gousses d'ail (on peut laisser la peau), saler, poivrer. Déposer dans le four à 150°. Laisser cuire 7 heures, sans jamais ouvrir la cocotte.

Version pour demi-gigot désossé :
Trois heures dans la cocotte.

Un régal absolu ! Avec de l'agneau d'alpage du Tyrol... Nous nous sommes régalés ! Alice nous a bien aidé. J'avais saupoudré la viande de romarin, et nous l'avons mangée avec de la ratatouille (sans poivrons, pour qu'Alice puisse en manger).

Compotée d'abricots à la lavande :

Tout aussi simple. Déposer des oreillons d'abricots dans une casserole, peau vers le fond, sans qu'ils ne se chevauchent. Recouvrir d'eau. Laisser compoter à feu doux.
Lorsque les abricots sont cuits, saupoudrer de sucre de canne et ajouter les fleurs d'une ou deux tiges de lavande.
Laisser reposer une nuit au frais.

A vos cuillères ! Je vous laisse imaginer avec une boule de glace à la vanille !!!

Cadeau bonus : glace légère poire-fromage blanc
:

Puisqu'on parle de glace et que nous n'avions plus au congélateur...

Préparer un sirop de sucre (100 mL eau + 100 gr sucre ou moins). Porter à ébullition. Laisser tiédir.
Réduire en purée 3 poires Guyot bien mûres. Ajouter le jus d'un citron.
Mixer la purée de fruits avec 250 gr de Topfen (ou Quark, ou séré, ou de fromage blanc égoutté) et le sirop de sucre.
Mettre en machine à glace ou bien dans un bac que l'on remuera toutes les demi-heures jusqu'à prise de la glace.

A servir avec une cuillerée de mascarpone (ou de la Chantilly !) et des copeaux de chocolat (il suffit de gratter une tablette de noir 70% avec un épluche-légume. Vite fait, pas cher, très bon chocolat !).