Ce matin, pour la première fois de ma vie, je me suis teint les cheveux (enfin décoloré serait le terme plus exact, et correspondrait plus à l'état de mes neurones).

En effet, ce qu'il y a de bien avec la grossesse et l'accouchement, outre les kilos en trop, c'est qu'on se met à perdre ses cheveux par poignées (comme pour un empoisement à l'arsenic) et, je ne sais pas pour vous, mais chez moi, ils foncent ! Déjà avec Alice, ça avait été la catastrophe, mais là... j'allais me retrouver brune et chauve !

Donc, comme j'en avais marre de voir ma tête de déterrée dans le miroir, j'ai attrapé mes cheveux par l'eau oxygnée (RV d'au moins deux heures chez le coiffeur, donc... tentons le fait-maison. Si ça marche pour les yahourts, ça doit être pareil pour les cheveux, non ?).

Résultat de l'expérience : je ne me suis pas retrouvée avec un blond Marylin (heureusement) et je n'ai pas non plus récupéré mon blond de bébé qui passe ses vacances à la mer. Bien au contraire ! Je me retrouve... rousse...

Résultat quelque peu déroutant, mais qui a déjà le mérite de me mettre un peu de soleil sur la tête !
Et... baies d'argousier sur le cheese-cake, cela fait ressortir mes cernes !