J'ai potassé la bible Singer de la machine à coudre, que j'ai la chance d'avoir à la maison. Il aurait fallu que j'intercalle une feuille de papier de soie entre les deux morceaux de voile de coton pour avoir une couture propre...

Il n'empêche que je vais coudre à la main les prochains tissus fins (grammage inférieur à 100 gr/m²), en attendant de récupérer la machine promise, fin août/début septembre. Cela m'apprendra aussi à faire de beaux ourlets.

Résultat des courses : finitions à faire à la main pour la blouse d'Amélie, la blouse d'Alice m'aura servi de toile pour la chemise de nuit promise (plus de couches la nuit ! Vivent les couches lavables ! Quand elle me réclame une couche, je lui laisse le choix entre une lavable et une culotte, et bizarrement, c'est la culotte qui l'emporte. Si elle a le choix avec une couche jetable, elle veut la jetable. Donc, mademoiselle a gagné une chemise de nuit de princesse). Je vais récupérer le tissu pour lui faire des ballerines, réclamées. J'ai aussi fait un essai de bob avec les chutes de tissu de la blouse d'Amélie, mais le résultat est ignoble, donc je ne vais même pas m'embêter à le finir. Et une écharpe en tissu pour moi.

Aujourd'hui, il va falloir préparer le gâteau d'anniversaire pour la crèche, pour 18 enfants et une dizaine d'adultes gourmands (ne pas les oublier). Mais le plus important, ce sont les Smartie's sur le dessus, les "petits pois" comme dit Alice. "Ouhais, on a acheté des petits pois", le bras tendu vers le ciel !

Et puis finir notre convalescence. Pas simple, les parents malades à la maison...