Le permier week-end de juillet, nous avions donné rendez-vous à Vienne aux parents de Vincent. Ils sont venus en avion et nous avons pris le train avec les filles.

Nous nous sommes donc retrouvés vendredi à l'appartement que nous avions loué pour la circonstance (tout de même plus pratique qu'un hôtel, moins cher, et pas besoin d'aller tout le temps au restaurant).

Après avoir posé nos valises, nous sommes allés faire un petit tour dans le centre historique. Le métro est très facile d'accès malgré la poussette (rien à voir avec le métro parisien, le prendre avec une poussette relève du suicide, nous avons tenté l'expérience).

Samedi matin, nous avons assisté au dernier entraînement du matin de l'Ecole espagnole de Vienne. Toujours aussi impressionnant de maîtrise. Visite qui m'a valu un petit cadeau de la part des parents de Vincent : une cravache de dressage aux armes de l'école ! Merci !
Puis nous sommes allés admirer la Hundertwasserhaus (lien en français) et prendre l'apéritif au café de la Kunsthaus. Un rituel pour nous depuis notre première visite de Vienne.

Dimanche matin, Vincent et ses parents sont allés voir l'exposition Polaroïd à la Westlich Galerie (où il y a aussi une collection impressionnante d'appareils photos) pendant que les filles se reposaient. L'après-midi, nous nous sommes rendus au palais du Belvédère supérieur pour y admirer, entre autres, Klimt et Schiele. Et nous avons gagné une séance de baby-sitting. Vincent et moi sommes allés dîner en amoureux dans notre restaurant hongrois fétiche : Ilona Stüberl.

Le lundi, nous nous sommes baladés le long du Danube et de ses canaux, sommes allés manger chez Figlmüller, le roi de l'escalope viennoise, avons pris le dessert chez le glacier de la Schwedenplatz (si je retrouve le nom...), avons fait un détour par le Dom (la cathédrale Saint-Etienne), et le Palais de la Sécession, j'ai acheté du thé au passage (j'ai retrouvé la boutique, 5 ans plus tard), puis nous sommes allés goûter au café Central, autre institution viennoise (visite virtuelle : cliquez sur Café Central puis Virtuelle Tour dans l'onglet). Une journée gastronomique.

Et bien sûr un peu de déambulations à droite, à gauche, demi-tour... Vienne, c'est aussi (et surtout) se balader le nez en l'air, découvrir ce mélange unique d'architecture médiévale, classique, et contemporaine. Vienne, c'est une ville aux multiples facettes que l'on continue à découvrir avec plaisir chaque fois que nous avons l'occasion de nous y rendre.