Ich habe für Amélie eine wunderschöne Herbst Jacke geschtrikt.  Muster ist auf französich oder auf englisch.

L'automne prend ses quartiers sur Strasbourg. Il fait froid et humide. Le soleil est timide, il arrive encore à balayer les nuages mais n'a pas assez de force pour nous faire don d'un arc-en-ciel. Heureusement, Solenn m'a offert la chance de tester son magnifique modèle Demoiselle Arc-en-ciel.

20121009_094950

Ce modèle est un vrai bonheur à tricoter. D'une seule pièce du haut vers le bas, sans coutures (hormis le fond de poche), avec un jeu de rayures et de rangs raccourcis (facultatifs) pour l'encolure, il monte aussi très vite. Comme toujours avec Solenn, les explications sont très claires.

P1120673

P1120674

P1120692

P1120694

Je suis enchantée par le résultat, même si j'ai eu des problèmes d'échantillons. En effet, avec les aig. n°5, j'obtenais 15 mailles pour 10 cm au lieu des 17 préconisées. Cela ne me plaisait pas du tout de descendre jusqu'au n°3 pour obtenir les 17 mailles. Du coup, au lieu d'utiliser mes Knit pro, j'ai ressorti les aig. en bambou qui glissent beaucoup moins et avec lesquelles je tricotais plus serrées. L'échantillon était correct. Làs... Sur le cardigan bloqué, je me retrouve avec 16,5 mailles pour 10 cm, ce qui n'est pas trop dramatique, mais 17 rangs au lieu de 25 ! J'ai donc du adapter un peu les longueurs pour que l'ensemble reste harmonieux. Le cardigan est par conséquent bien trop grand pour Amélie (qui n'a pas encore 2 ans).

Montage des mailles méthode E. Zimmermann plutôt qu’à la française (on pique l’aig. entre les deux mailles précédentes au lieu de piquer sous le brin avant).

Relevé 8 mailles sous les bras, 4 dim. au tour suivant. Impeccable pour ne pas avoir de trous.

Relevé 65 mailles par bande de boutonnage (version rangs raccourcis).
Pour 6 boutonnières : en partant du bas : 3 m. end., *1 jeté, 2 m. ens., 10 m. end.* 4 fois, 1 jeté, 2 m. ens., 9 m. end., 1 jeté, 2 m. ens., 2 m. end.

 

P1120675 P1120681

Quant au fil... J'ai eu la chance de tester en avant-première le fameux Gilliatt de Solenn, une laine dont je suis curieuse depuis son apparition furtive cet été et dont je vous parlais hier.