Ce week-end, nous étions invités à Leogang, dans le Land de Salzburg, par des amis. La région est absolument magnifique, le domaine skiable immense (plus de 200 km de pistes), la neige excellente, et bien sûr, il y a l'embarras du choix pour les balades, randonnées, escalade et que sais-je encore !

Nous étions huit, avec quatre petites filles de 9 à 12 mois.

Certains ont skié, d'autres se sont baladés et... nous avons fait de la luge ! Pour Alice et moi, c'était une grande première. Car en Autriche, on ne conçoit pas la luge comme en France. Je connaissais les remontées de pente descendues à toute vitesse sur les fameuses luges en plastique rouge avec freins-poignées, qui permettaient de plus ou moins se diriger, pentes remontées et descendues des dizaines de fois jusqu'à n'en plus pouvoir... Ici, le "concept" est tout autre.
Cela commence par une balade en montagne. On remonte une piste dammée jusqu'à un chalet d'altitude. Là, on se remet de ses efforts. Puis, après quelques bières ou jus de fruits et un petit en-cas, on prépare les bolides. Si on n'est pas monté avec sa luge, on peut en louer une au chalet. Et ensuite... il suffit de descendre la piste ! Et ça peut aller très, très, très, très vite !!!
Les luges sont en bois, avec des patins en métal (comme celles d'autrefois chez nous, remplacées par le plastique...). On freine en soulevant l'avant de la luge, et on se dirige avec les pieds (à plat sur la neige). Sensations fortes garanties ! Alice était bien acrochée à moi grâce à l'écharpe (c'est vraiment une invention géniale : je l'avais dans le dos pour la montée, je l'ai attachée devant moi, face à la pente, pour la descente). Le premier virage n'a pas été évident à négocier... Ensuite, j'ai vite pris le coup, mais n'ai tout de même pas oser aller très vite. En tout cas, c'est super rigolo ! J'ai vraiment envie de recommencer !

C'est là que nous ont conduits Markus et Lauriane, à Biberg.

J'en profite pour faire la publicité de l'appartement qu'ils louent, si jamais vous allez skier dans le coin : une très bonne adresse.

Vincent, Alice et moi avons un peu triché et ne sommes repartis que lundi matin. Nous avons fait un (gros) détour pour rentrer : Zell-am-See (gelé), chutes d'eau de Krimml. Nous n'avons pu approcher que de la chute du bas, car le chemin était enneigé. C'était déjà très impressionnant. Nous avons marché sur le torrent, qui était gelé et recouvert de neige, pour approcher de la chute. Celle-ci semblait tomber dans un puits sans fond, car la surface de la vasque était gelée et enneigée, sauf au niveau de l'endroit où la chute coulait (lorsque l'eau n'est pas gelée, c'est l'endroit où la chute touche la surface et crée les remous). Nous avons ensuite emprunté le col de Gerlos puis avons rejoint Innsbruck par le Zillertal.